STATISTIQUES INTERNATIONALES

22 % des toxicomanes morts d’overdose due à des drogues par inhalation n’avaient jamais pris de drogues de ce genre auparavant. À Karachi, au Pakistan, 80 à 90 % des enfants sans foyer sniffent de la colle ou des solvants.

Une enquête américaine, combinant des données de 2002 à 2006, a constaté qu’une moyenne annuelle de 593 000 adolescents âgés de 12 à 17 ans ont pris des drogues par inhalation pour la première fois l’année précédant l’enquête.

  • Plus de 22,9 millions d’Américains ont fait l’expérience de drogues par inhalation à un moment ou un autre de leur vie.
  • D’après des statistiques publiées en 2008, un seul État des États-Unis a comptabilisé plus de 3800 passages aux urgences et 450 hospitalisations dans l’année liés à des empoisonnements par des drogues par inhalation.
  • Aux États-Unis, un élève sur cinq qui commence l’école secondaire aura pris des drogues par inhalation. En 2007, les drogues par inhalation étaient les drogues les plus souvent consommées par les jeunes âgés de 12 ou 13 ans.
  • 22 % des consommateurs de drogues par inhalation qui sont morts du syndrome de mort subite n’avaient pas consommé de drogues par inhalation dans le passé. Ils utilisaient ces produits pour la première fois.
  • D’après le Projet de l’École Européenne sur l’alcool et autres drogues, 20 % des jeunes de 12 à 16 ans ont pris des drogues par inhalation.
  • À Nairobi, au Kenya, on estime que 60 000 enfants vivent dans les rues et que presque tous sont accros aux drogues par inhalation.
  • On estime à 14 000 le nombre d’enfants sans foyer dans la ville pakistanaise de Karachi, dont 80 à 90 % sniffent de la colle ou des solvants.
  • Aux États-Unis, l’enquête nationale de 2006 sur la consommation de drogue et la santé montre que 1,1 million de jeunes entre 12 et 17 ans avaient pris des drogues par inhalation durant l’année.