L’ALCOOL EN QUELQUES MOTS

Boissons fermentées au début de la civilisation égyptienne. Photographie : Déesse du vin


Le grain fermenté, le jus de fruits et le miel ont été utilisés pour faire de l’alcool (alcool éthylique ou éthanol) pendant des milliers d’années.

Les boissons fermentées existaient déjà dans la civilisation égyptienne et il existe une trace de boissons alcoolisées remontant environ à 7000 ans av. J.-C. En Inde, une boisson alcoolisée du nom de sura, distillée à partir du riz, était utilisée entre 3000 et 2000 ans av. J.-C.

Les Babyloniens ont vénéré la déesse du vin dès l’an 2700 av. J.-C. En Grèce, l’hydromel, boisson fermentée faite à partir de miel et d’eau, est devenu l’une des premières boissons alcoolisées populaires. La littérature grecque regorge d’avertissements contre l’excès de boisson.

Plusieurs civilisations amérindiennes ont développé des boissons alcoolisées à l’ère précolombienne1. Toute une variété de boissons fermentées dans la région des Andes, en Amérique du Sud, ont été créées à partir de maïs, de raisins ou de pommes, et ont pris le nom de « chicha ».

Au 16e siècle, l’alcool (appelé « spiritueux ») était utilisé en grande partie à des fins médicinales. Au début du 18e siècle, le Parlement britannique a voté une loi encourageant l’utilisation du grain pour distiller des spiritueux. Les spiritueux bon marché ont inondé le marché et ont atteint leur apogée au milieu du 18e siècle. En Grande-Bretagne, la consommation de gin avait atteint 82 millions de litres et l’alcoolisme était largement répandu.

Le 19e siècle a apporté un changement d’attitudes vis-à-vis de l’alcool. Un mouvement vit le jour, demandant plus de sobriété et un usage modéré de l’alcool, puis finit par exiger sa prohibition totale.

En 1920, les USA ont voté une loi interdisant la fabrication, la vente, l’importation et l’exportation des boissons alcoolisées. Le commerce illégal d’alcool explosa et en 1933, l’interdiction d’alcool était levée.

Aujourd’hui, 15 millions d’Américains environ souffrent d’alcoolisme et 40 % de tous les décès par accident de voiture aux USA sont liés à une consommation d’alcool.

 

  1. 1. précolombienne : avant l’arrivée en Amérique de Christophe Colomb en 1492.