QU’EST-CE QU’ON ENTEND PAR ALCOOLISME ?

La dépendance à l’alcool (alcoolisme) est caractérisée par quatre symptômes :

  • Manque : forte envie ou compulsion à boire.
  • Perte de contrôle : incapacité à s’arrêter de boire chaque fois que l’occasion se présente.
  • Dépendance physique : symptômes de manque tels que nausée, sueurs, tremblements et anxiété se produisent lorsque la consommation d’alcool s’arrête après une période de forte consommation.

Une dépendance sérieuse peut mener à des symptômes de manque qui mettent réellement la vie en danger, comme des convulsions, qui peuvent surgir de 8 à 12 heures après le dernier verre. Le delirium tremens commence 3 à 4 jours plus tard. À ce moment-là, la personne devient extrêmement agitée, tremble, a des hallucinations et perd complètement le sens de la réalité.

  • Accoutumance : besoin de boire de plus en plus pour l’euphorie que cela crée.

Quelqu’un qui devient alcoolique dira souvent qu’il peut s’arrêter quand il le décide. Malheureusement il ne « décide » jamais de le faire. L’alcoolisme n’a pas de fin, c’est une progression, une longue route vers la détérioration au cours de laquelle tout va de plus en plus mal.

« Quand j’ai voulu arrêter de boire, je me suis rendu compte que l’alcool avait pris le dessus et que je ne pouvais plus m’arrêter. Je tremblais comme si j’allais me casser, je me mettais à transpirer et je n’arrivais pas à penser à moins de prendre un autre verre. Je ne pouvais pas m’en passer.

« Les 8 années suivantes, j’ai passé mon temps entre les centres de désintoxication et les hôpitaux, essayant de comprendre ce qui m’arrivait et pourquoi je n’arrivais pas à m’arrêter. C’était le pire et le plus long de tous mes cauchemars. » Jan