LES JEUNES ET LES ADULTES : QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ?

Photographies : Stockxpert

Le corps d’un adolescent ne tolère pas l’alcool de la même manière que celui d’un adulte.

Boire est plus nocif pour les adolescents que pour les adultes, parce que leur cerveau se développe encore pendant l’adolescence et leur vie de jeune adulte. Boire pendant cette période critique de la croissance peut entraîner des dommages permanents des fonctions cérébrales, en particulier de la mémoire, des capacités motrices (aptitude à se déplacer) et de la coordination.

Selon les études réalisées, les jeunes qui commencent à boire avant l’âge de 15 ans courent 4 fois plus de risques de développer une dépendance à l’alcool que ceux qui commencent à boire après 21 ans.

Pour certains adolescents comme Samantha, boire semble être une solution à des problèmes auxquels ils ne veulent pas faire face.

« À l’âge de 13 ans, mes amis se moquaient de moi lorsque je refusais un verre. J’ai cédé parce que je pouvais plus facilement m’intégrer au groupe. J’étais malheureuse et je buvais pour m’évader.

« Je suis sortie de moins en moins et j’ai donc commencé à perdre mes amis ; plus je me sentais seule, plus je buvais.

« J’étais violente et incontrôlable. Je ne savais jamais ce que je faisais. Ma famille était déchirée à cause de moi. » 

Chassée de la maison à l’âge de 16 ans, elle s’est retrouvée dans la rue et a commencé à mendier pour acheter de l’alcool. Après des années d’abus d’alcool, les médecins lui ont dit que les dommages causés à sa santé étaient irréparables.

« J’avais seulement 16 ans, mais mon foie était très abîmé et j’ai failli me tuer avec tout cet alcool. » Samantha