LES EFFETS NOCIFS DES STIMULANTS SUR PRESCRIPTION

Ces substances de type amphétamines provoquent le même genre d’effets physiques que d’autres formes de speed : perte d’appétit, insomnie, accélération du rythme cardiaque. La consommation de doses plus importantes — en particulier si la drogue est injectée ou « sniffée » — exerce une contrainte encore plus grande sur le corps. Son action sur le cœur peut être mortelle.

Ainsi, un adolescent, consommateur de Ritaline depuis longtemps, s’est effondré un jour en faisant du skate, victime d’une crise cardiaque.

Injecter la Ritaline a un effet supplémentaire et effrayant sur le corps. Si le composé chimique, la méthylphénidate, se dissout complètement dans l’eau, les comprimés contiennent également des particules minuscules insolubles. Une fois injectées dans le sang, ces particules solides bloquent les petits vaisseaux sanguins, provoquant des lésions sérieuses aux poumons et aux yeux.

Hormis l’impact physique, des troubles émotionnels graves sont également provoqués à court terme par la consommation de cette drogue. Hallucinations et comportements psychotiques ne sont pas rares.

Un chercheur du Texas a constaté que la consommation de Ritaline pouvait augmenter les risques de cancer. Cette étude a mis en évidence que chacun des douze enfants traités au méthylphénidate présentait des anomalies génétiques associées à un risque de cancer plus élevé.

Effets à court terme

  • Anorexie (perte d’appétit)
  • Augmentation du rythme cardiaque, de la tension artérielle, de la température du corps
  • Dilatation des pupilles
  • Perturbations du sommeil
  • Nausées
  • Comportement bizarre, irrégulier, parfois violent
  • Hallucinations, nervosité excessive, irritabilité
  • Panique et psychose
  • Les doses excessives peuvent entraîner des convulsions, des attaques et la mort

Effets à long terme

  • Lésions irréversibles des vaisseaux sanguins du cœur et du cerveau, hypertension entraînant des crises cardiaques, des congestions cérébrales et la mort
  • Lésions du foie, des reins et des poumons
  • Destruction des tissus internes du nez si la Ritaline est « sniffée »
  • Problèmes respiratoires si elle est fumée
  • Maladies infectieuses et abcès si elle est injectée
  • Malnutrition, perte de poids
  • Confusion, apathie, épuisement, bouleversements
  • Forte dépendance psychologique
  • Psychose
  • Dépression
  • Lésions du cerveau, dont congestion cérébrale et épilepsie