OÙ EN TROUVE-T-ON ?

Malheureusement, on peut trouver de la Ritaline et des médicaments pour « l’hyperactivité » à peu près partout. Que vous soyez à l’université, au lycée ou au collège, vous pourrez probablement en trouver auprès des « dealers » (copains d’école) intéressés par des gains faciles.

Photographie : istockphoto.com/Matty Symons
Dans certaines écoles américaines, près de 20 % des élèves prennent régulièrement cette drogue. Le bureau des narcotiques a découvert que la quantité de drogue en circulation était plus importante que dans les pharmacies locales.

Pourquoi est-ce si courant dans les écoles ? Il est si facile pour un « ami » de prendre les pilules prescrites à son petit frère et de les revendre pour 5 dollars le comprimé. Et si un élève veut se procurer rapidement une dose, il va voir l’infirmière de l’école en lui disant qu’il a un « problème pour étudier » et qu’il « ne peut pas se concentrer », dans le but de se faire prescrire des médicaments. L’objectif est de les garder pour une utilisation future ou pour la revente à ses copains.

Alors que la loi interdit la distribution de ces stimulants1 puissants, la triste réalité est que ces stupéfiants sont librement disponibles presque partout. On les appelle la « cocaïne des enfants » et ils sont distribués comme des bonbons.

« Les symptômes apparaissent, c’est presque comme une overdose. La personne devient hyper, hyper-sensible, hyper-alerte, avec des changements d’humeur intenses. C’est de la folie. » Jake

  1. 1. stimulant : une drogue qui provoque une énergie immédiate et une vigilance accrue, mais qui s’accompagne d’une augmentation de la pression sanguine et du rythme cardiaque et respiratoire.