LE CANNABIS

« Cela commence comme un jeu, quand ton meilleur pote te dit que t’es pas “cap” de fumer un joint et d’avaler un demi. J’avais 14 ans. Après 7 ans de drogue et d’alcool, je me suis retrouvé au bout du chemin de la dépendance. Je ne ressentais plus d’euphorie, je le faisais juste pour rester à peu près normal. J’avais des sentiments négatifs à mon sujet et au sujet de mes aptitudes. Je détestais cette paranoïa. Je détestais regarder sans arrêt derrière moi. Je détestais vraiment ne pas faire confiance à mes amis.

« J’étais devenu si paranoïaque que j’ai réussi à faire fuir tout le monde pour me retrouver dans une situation terrible dont personne n’a envie : je me suis retrouvé seul. Je me réveillais le matin, je commençais à en prendre et je continuais toute la journée. » Paul

« On m’a donné mon premier joint dans la cour de l’école. Maintenant, je suis accro à l’héroïne, et je viens de finir mon 8e sevrage. » Christian

« Mon prof fumait 3 à 4 joints par jour. Il a incité beaucoup d’élèves à fumer des joints, y compris moi. Après, son dealer m’a poussée à commencer l’héroïne, et je n’ai pas résisté. À ce moment-là, c’était comme si ma conscience était déjà morte. » Véronique