SIGNAUX D’ALERTE À LA DÉPENDANCE AUX ANTIDOULEURS SUR ORDONNANCE

 
Les antidouleurs les plus prescrits (OxyContin, Vicodin, Methadone, Darvocet, Lortab, Lorcet et Percocet), même s’ils soulagent la douleur, peuvent également provoquer un « besoin » physique de ces drogues pour se sentir juste « normal ».
 
Voici dix signaux d’alerte pour repérer si quelqu’un que vous connaissez est peut-être dépendant de ces drogues :
 
1. Augmentation de la consommation : augmentation de la dose dans le temps, car on s’habitue à la drogue et on a besoin d’en prendre plus pour ressentir le même effet.
 
2. Changements de personnalité : changements d’énergie, d’humeur et de concentration parce que les responsabilités quotidiennes deviennent secondaires par rapport au besoin de drogue.
 
3. Retrait social : on s’éloigne de sa famille et de ses amis.
 
4. Consommation continue : on continue à prendre des antidouleurs alors que le problème médical qu’ils devaient soulager s’est amélioré.
 
5. Temps passé à obtenir des ordonnances : passer un temps considérable à aller loin et à visiter de nombreux médecins pour obtenir des antidouleurs.
 
6. Changements d’habitudes et d’apparence : dégradation de l’hygiène personnelle, changements des heures habituelles de sommeil et de repas, toux constante, nez qui coule, yeux rouges et vitreux.
 
7. Responsabilités négligées : négliger les tâches ménagères et les factures, s’absenter plus souvent de l’école ou du travail pour maladie.
 
8. Augmentation de la sensibilité : des scènes, des sons et des émotions normales stimulent anormalement la personne ; hallucinations.
 
9. Évanouissements et oublis : oublier des événements qui se sont produits et s’évanouir.
 
10. Être sur la défensive : se défendre et réagir violemment en réponse à de simples questions, pour essayer de cacher une dépendance à la drogue, si les consommateurs ont l’impression qu’on va découvrir leur secret.