L’OXYCONTIN : « L’HÉROÏNE DU PAUVRE »

Parce que cette drogue agit sur le système nerveux comme l’héroïne ou l’opium, certains consommateurs utilisent l’OxyContin, antidouleur contenant de l’oxycodone, comme substitut ou complément à des opiacés de la rue comme l’héroïne.

Des vols à main armée ont eu lieu dans des pharmacies où le voleur demandait de l’OxyContin, et non de l’argent. Dans certains endroits, en particulier dans l’est des États-Unis, l’OxyContin est la drogue qui a causé le plus de soucis aux autorités.

L’OxyContin, aussi appelé l’héroïne du pauvre ou l’« héroïne des Appalaches » à cause de son utilisation abusive dans les communautés Appalaches, est devenu un problème de délinquance majeur aux États-Unis. Dans un comté, on estime que la dépendance à cette drogue est responsable de 80 % de la criminalité.

« Je ne pensais pas que j’avais un problème de “drogue” : j’achetais des comprimés en pharmacie. Ça n’affectait pas mon travail. Je me sentais un peu fatiguée le matin mais rien de plus. J’ai compris que j’avais un problème lorsque j’ai fait une overdose d’à peu près quarante comprimés et que je me suis retrouvée à l’hôpital. J’ai passé douze semaines dans une clinique à combattre ma dépendance. » Alex

Effets mentaux et physiologiques des antidouleurs

 

  • Constipation
  • Nausée
  • Vomissements
  • Vertige
  • États confusionnels
  • Dépendance
  • Inconscience
  • Problèmes respiratoires
  • Augmentation du risque de crise cardiaque
  • Coma
  • Décès
« Aussi loin que je me rappelle, je faisais des hauts et des bas. Je me fâchais facilement pour de petites choses, j’avais des crises de nerfs, ou je haïssais quelqu’un sans aucune raison. J’ai cru longtemps que j’étais maniaco-dépressif. J’ai commencé à prendre des drogues en octobre dernier (2003) pour m’aider à combattre ces sensations indésirables. Mais croyez-le ou non, ça n’a fait qu’empirer ! Je dois maintenant vivre avec une dépendance, en plus de mes problèmes émotionnels. » Thomas