POURQUOI LES GENS PRENNENT-ILS DE LA DROGUE ?

Les gens prennent de la drogue parce qu’ils veulent changer quelque chose dans leur vie.

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles les jeunes en prennent :

  • Pour se sentir dans le coup
  • Pour s’évader ou se relaxer
  • Par ennui
  • Pour se sentir adulte
  • Pour se rebeller
  • Pour faire une expérience

Ils pensent que la drogue est une solution. Mais en fin de compte, elle devient le problème.

Aussi difficile que cela puisse être de faire face à ses problèmes, les conséquences de la consommation de drogue sont toujours pires que le problème que l’on essaie de résoudre en en prenant. La solution est de s’informer et de ne jamais commencer à prendre de drogue.

Comment agit la drogue ?

Les drogues sont essentiellement des poisons. L’effet dépend de la quantité absorbée.

Une faible quantité agit comme un stimulant (vous excite). Une plus grande quantité agit comme un sédatif (vous ralentit). Une quantité encore plus grande vous empoisonne et vous tue.

C’est vrai pour n’importe quelle drogue. Seule la quantité nécessaire pour obtenir un effet change.

Mais la plupart des drogues comportent un autre risque : elles affectent directement le mental. Elles peuvent modifier la perception de l’utilisateur par rapport à ce qui se passe autour de lui. Résultat : les actions de la personne peuvent s’avérer bizarres, irrationnelles, inappropriées, voire destructrices.

Les drogues bloquent toutes les sensations, souhaitables ou non. Ainsi, tout en apportant une aide à court terme en soulageant la douleur, elles effacent également toute capacité et vivacité en embrouillant les idées de la personne.

Les médicaments sont des drogues conçues pour accélérer, ralentir ou modifier d’une façon ou d’une autre la manière dont votre corps fonctionne, pour tenter d’améliorer son fonctionnement. Ils sont parfois nécessaires. Mais ce sont quand même des drogues : ils agissent comme des stimulants ou des sédatifs, et en prendre trop peut vous tuer. Aussi, si vous n’utilisez pas ces médicaments en respectant la prescription, ils peuvent s’avérer aussi dangereux que des drogues illégales.

La drogue affecte le mental

Photographie : Alamy

Normalement, quand une personne se rappelle quelque chose, le mental fait un tri rapide et fournit promptement l’information. Mais les drogues peuvent brouiller ses images mentales, provoquant des trous de mémoire. Quand une personne essaie de trouver une information à travers ce brouillard confus, elle n’y arrive pas. La drogue lui donne la sensation d’être lente et stupide, et la met en situation d’échec. Au fur et à mesure, elle essuie de plus en plus d’échecs et la vie devient de plus en plus dure : la personne prend alors de plus en plus de drogue pour l’aider à régler le problème.

La drogue détruit la créativité

On dit que la drogue permet à quelqu’un de devenir plus créatif : c’est un mensonge. La vérité est tout à fait différente.

Quelqu’un qui est triste pourrait prendre de la drogue pour avoir une fausse sensation de bonheur, mais cela ne marche pas. La drogue apporte à la personne une sorte de gaieté artificielle, mais quand les effets s’estompent, celle-ci s’effondre encore plus bas qu’avant. Et chaque fois, la chute émotionnelle est plus profonde. Les drogues finissent par détruire toute la créativité de la personne.

« Pendant tout le temps où je prenais de la drogue, je pensais que je maîtrisais ma vie et que tout allait bien. Mais j’ai détruit tout ce que j’avais construit et ce pourquoi je m’étais battu dans la vie. J’ai coupé mes liens avec tous mes amis qui ne prenaient pas de drogue et j’ai rompu avec ma famille, donc je n’avais aucun ami à part les autres drogués. Chaque jour tournait autour d’une seule chose : comment trouver l’argent pour acheter de la drogue. J’aurais fait n’importe quoi pour obtenir mes amphét. C’était la seule chose qui comptait dans ma vie. » Pat

« Je me trouvais plus drôle quand j’étais soûle. Peu après [avoir commencé à boire], on m’a donné du cannabis... Plus tard, j’étais chez un ami en train de fumer du cannabis quand quelqu’un a sorti un sachet de cocaïne. Je me suis alors mise à sniffer de la cocaïne chaque jour. Je volais chaque jour de l’argent à mes grands-parents et dans le magasin de mes parents pour pouvoir m’acheter de l’alcool, de la cocaïne, du cannabis et du LSD. C’est alors qu’on m’a donné de l’OxyContin et je me suis mise à en prendre régulièrement. Je sniffais de l’OxyContin chaque jour et je me suis finalement rendu compte que j’étais accro. J’avais besoin de quelque chose de plus fort, et on m’a donné de l’héroïne. Je ne reculais devant rien pour planer. Mon addiction avait gagné. Si j’essayais d’arrêter, j’étais tellement en manque que tout ce que je voulais, c’était en prendre plus. » Edith