COMMENT LA MÉTHAMPHÉTAMINE AFFECTE LA VIE DES GENS

Quand les gens prennent de la méthamphétamine, leur vie est influencée de différentes façons. Il y a trois niveaux de consommation.

LA CONSOMMATION OCCASIONNELLE DE METH :
Ceux qui consomment de la méthamphétamine de façon occasionnelle l’avalent ou la sniffent. Ils recherchent l’hyper-stimulation qu’elle procure, de façon à rester éveillé suffisamment longtemps pour pouvoir terminer une tâche ou un travail, ou bien ils recherchent son effet coupe-faim pour perdre du poids. Ils sont sur le point de devenir des consommateurs « binge » (le mot binge signifie « consommer jusqu’à en perdre la tête »).
LA CONSOMMATION DE METH À EN PERDRE LA TÊTE :
Ceux qui consomment de la méthamphétamine jusqu’à en perdre la tête la fument ou se l’injectent avec une seringue. Cela leur permet de recevoir une plus forte dose de drogue et de ressentir un « rush » qui les rend psychologiquement accros. Ils sont près de passer à une consommation très intensive.
LA CONSOMMATION TRÈS INTENSIVE DE METH :
Ceux qui prennent de la méthamphétamine de façon très intensive sont des accros, souvent appelés « speed freaks ». Ils passent la plus grande partie de leur vie à éviter la descente douloureuse après l’extase. Pour parvenir au rush tant désiré, ils doivent en prendre toujours plus. Mais, comme avec les autres drogues, chaque flash successif de méthamphétamine est moins intense que le précédent, ce qui précipite la personne accro à la meth dans la spirale sombre et mortelle de la dépendance.