POURQUOI LA COCAÏNE REND-ELLE SI DÉPENDANT ?

Photographies (tout en haut) : Cordis

Après la méthamphétamine,1 la cocaïne est la drogue qui crée la plus grande dépendance psychologique. Elle stimule des centres de plaisir du cerveau et provoque une incroyable euphorie.

La dépendance à la cocaïne se développe rapidement — très vite, le toxicomane ne ressent plus autant de plaisir s’il n’augmente pas la dose de cocaïne.

Mélanges mortels

La cocaïne se consomme parfois avec d’autres drogues : tranquillisants, amphétamines,2 cannabis, héroïne ou alcool. Ces mélanges augmentent considérablement les risques liés à la prise de cocaïne. Outre le risque de développer une dépendance à plusieurs drogues, la personne peut facilement fabriquer un mélange qui pourrait s’avérer mortel.

« Je n’avais plus d’avenir. Je ne voyais pas comment me sortir de cette dépendance à la cocaïne. J’étais perdue. J’enrageais mais j’étais incapable d’arrêter. J’avais des hallucinations, la sensation que des bestioles rampaient sous ma peau. Je les sentais chaque fois que je me shootais et je me grattais jusqu’au sang avec la pointe de ma seringue pour qu’elles s’en aillent. Une fois j’ai tellement saigné qu’on a dû me conduire d’urgence à l’hôpital. » Susan

  1. 1. méthamphétamine : un stimulant créant une forte dépendance du système nerveux (cerveau et moelle épinière).
  2. 2. amphétamine : un stimulant du système nerveux central, souvent appelé « speed ».