LES ENFANTS : VICTIMES INNOCENTES DE LA COCAÏNE

On entend parfois : « Oui, je me drogue, mais cela me regarde ! » Mais la drogue frappe toujours d’innocentes victimes : ceux que les toxicos en manque attaquent pour se procurer leur dose, ceux qui meurent dans des accidents de voitures causés par des conducteurs sous l’emprise de ces produits.

Les premières victimes sont les enfants nés de mères cocaïnomanes. Rien qu’aux États-Unis, des centaines de milliers de bébés mis en danger par la cocaïne naissent chaque année. Les « bébés de la cocaïne » souffrent d’une série de problèmes physiques : naissance prématurée, insuffisance pondérale, retard de croissance, malformations, lésions nerveuses et cérébrales.

Les bébés présentant une insuffisance pondérale à la naissance ont 20 fois plus de risques de mourir au cours du premier mois que les bébés nés avec un poids normal, et courent un risque accru d’infirmités telles que retard mental et lésions cérébrales.

L’impact de cette tragédie humaine dans la société n’a pas encore été entièrement mesuré.